Spleen de l’hiver, retour sur Bali

 

Ces derniers temps je repense à cet été. Non pas par nostalgie du temps passé mais plus par l’envie de voyager de nouveau, de me lever le matin pour voir un soleil éclatant. S’allonger sur une plage de sable fin, lunettes sur le nez, dernier maillot de bain à la mode sur moi. Bref, tout ça me fait repenser à ce beau voyage à Bali.

J’arrivais à la fin de mes études, une boule au ventre, ne sachant pas vraiment ce qui allait arriver par la suite. Il fallait donc que je parte loin pour me déconnecter, pour me changer les idées et quoi de mieux pour cela que de partir là-bas.

J’en rêvais depuis un petit bout de temps et j’ai eu la chance d’y passer 15 jours. Mon but au début était de vous parler de toutes les villes traversées, hélas je n’ai pas pris le temps. Je profitais tellement de l’instant présent que j’en ai oublié le blog.

Aujourd’hui j’y repense et l’envie était trop grande, je voulais me replonger dedans. S’il fallait partager avec vous la chose qui m’a le plus frappée là bas, c’est la bonté et la gentillesse des gens que l’on peut croiser. À l’hôtel, au marché, au restaurant, tous sont prêts à vous aider, n’hésitant pas une seconde. Pour leur faire plaisir dites bonjour, merci et au revoir dans leur langue ils n’en seront que touchés.

Pourquoi partir là bas ? Vous pouvez tout faire mais aussi ne rien faire. Plus sérieusement, vous y découvrirez des paysages à couper le souffle et une culture interessante et enrichissante.

La nourriture, la religion, les rizières, les singes, l’eau turquoise, la plongé, les temples, vous avez de quoi faire dans ce pays. Baladez-vous avec votre guide qui sera votre meilleur ami et qui vous conseillera de vous éloigner des coins touristiques.  N’oubliez pas, profitez réellement de ce que vous voyez, oubliez quelques instants votre appareil photo et regarder les merveilles qui vous entourent.

J’ai été touchée par Bali, par sa population, par sa culture avec un coup de coeur pour Ubud. Aujourd’hui, je suis certaine que j’y retournerai pour en avoir encore plein les yeux.